Le Cougar mon nouveau vélo couché

J'avais envie d'un vélo plus sportif que mon Oryx qui lui est plus orienté vers la randonnée. Je devais donc chercher quelque chose de plus léger, taillé pour la route, plutôt hight-racer bien que plus difficile d'accès pour moi qui suis d'un petit gabarit. Les Low-racer sont trop au ras du sol, on profite moins du paysage et l'on est moins visible par les voitures.
Je me suis orienté vers le Cougar de la marque Optima, il a une ligne superbe, toute en courbe et douceur, un beau vélo ne peut être qu'un bon vélo !
Vélo couché Cougar Optima



Le choix d'une occasion permet de réduire son budget, du moins c'est la principale raison qui m'a poussé a faire cet achat en occasion, mais il faut aussi aimer la mécanique et ne pas avoir peur du cambouis sur les mains.
Donc le Cougar, le voici :
Vélo couché Cougar Optima
Je trouve qu'il a vraiment de l'allure .... une suspension à air pour mon dos de sénior, des roues de 26 pouces pour mon petit gabarit (en roues de 700 il aurait été trop haut pour moi), une potence relevable pour l'enfourcher plus facilement (fixe ici sur cette photo), un poids raisonnable.

Remarque : dans le monde animal le Cougar est un félin et l'Oryx est une gazelle de grande taille. J'ai un vrai zoo dans mon garage !

Revenons au vélo, je l'ai acheté d'occasion ... c'est un vélo qui avait déjà bien roulé, une révision sévère s'imposait avant de repartir, disons une remise à neuf !

1) La chaîne
Première étape la chaîne, environ la longueur de 2 1/2 chaines de vélo droit qu'il faut mettre bout à bout (294 maillons), autant défaire un maillon c'est facile, le raccrocher est vraiment difficile, le rivet étant en partie cassé ou déformé lors de l'extraction. J'ai abdiqué et opté pour des maillons rapides.
Pour la longueur de chaîne il faut tout d'abord être sûr du réglage de son pédalier, j'ai raté cette première étape, il a fallut que je rajoute quatre maillons !
Après coup, j'ai pensé que j'aurai dû monter une chaîne plus légère, vu la longueur, il m'aurait été facile de gagner 100g sur ce poste, mais il est vrai qu'elles sont bien plus chères.

2) Câbles et gaines
Pour retrouver de la souplesse dans les commandes, il faut changer pour du neuf, si possible avec du beau matériel, câbles téflon et gaines pré-lubrifiées.
Vélo couché Cougar Optima

J'ai donc tout changé ... mais j'ai été déçu par les résultats.
Tout d'abord le frein avant tout aussi dur que précédemment, le dérailleur arrière qui a retrouvé de la souplesse mais pas les passages de vitesses, le dérailleur avant impossible à régler ....

3) Le dérailleur avant 
Il m'a donné du fil à retordre ... Sur le petit plateau, la patte butait sur le cadre rendant impossible le passage de la chaîne. J'ai du user de la scie à métaux pour couper une partie de la patte pour qu'elle retrouve plus d'ampleur de mouvement, et enfin j'ai pu régler mon dérailleur qui maintenant fonctionne parfaitement ... c'est pas un bout de ferraille qui va faire sa loi ? non ?
Vélo couché Cougar Optima modification dérailleur avant
La dureté de ce métal est incroyable, j'ai eu beaucoup de mal à le couper à la scie à métaux.

4) La cassette
Pour le dérailleur arrière, les vitesses montaient bien les pignons, mais les descentes plutôt mal ...  il ne pouvait s'agir que des pignons dont j'avais remarqué l'usure lors du nettoyage, la solution fut le changement de la cassette !
Une Shimano 9 vitesses 11-32 donné pour 230g
Vélo couché Cougar Optima cassette
Cassette neuve super propre ... faut en profiter cela ne va pas durer !
Vélo couché Cougar Optima cassette
Un problème de moins, le passage des vitesses est en net progrès, mais pas encore parfait.

5) Le dérailleur arrière, un Shimano SLX 9 vitesses associé a un shifter Shimano Deore, à priori pas de souci, pour le fun j'ai tout de même changé les galets pour des modèles légers et sur roulements de marque KCNC.
C'est joli !
Vélo couché Cougar Optima galets

Vélo couché Cougar Optima galets
Et j'ai gagné du poids .... si, si ... 0,5g !!

6) La patte de dérailleur arrière
Le vélo était équipé de base avec une patte en aluminium moulé, relativement malléable, très facile à tordre. Ayant gardé un mauvais souvenir d'une mésaventure précédente, je l'ai changé pour un modèle usiné bien plus rigide.
A savoir que la patte de dérailleur est un élément de sécurité censé protéger le cadre en cas d'accident ... il vaut mieux que ce soit la patte qui casse et que l'on peut facilement remplacer, plutôt que la fourche arrière difficilement réparable, donc, pas sûr que mon choix soit le meilleur, mais il ne faut pas non plus que la patte se casse ou se torde à la moindre occasion.
La nouvelle patte anodisée rouge ... assortie aux galets (!)
Vélo couché Cougar Optima patte de dérailleur
Vous trouverez cet article chez Pilo sous la référence D48, un coup de lime sera nécessaire pour ajuster la pièce à l'encoche de la fourche.

7) le frein avant
Aie ! Frein très dur à tirer à cause d'un montage du câble avec une boucle de 180° ... J'ai pensé naïvement que je pourrai remplacer les mâchoires d'origine par un modèle classique Shimano 105, mais ainsi placé à l'arrière de la fourche, les étriers sont trop courts.
J'ai donc gardé les freins d'origine et j'ai résolu le problème avec une poulie 😃
Plus de détail dans mon article Amélioration du freinage avant.
Vélo couché Cougar Optima frein avant

8) Pédales à fixations automatiques
Sur un vélo il faut des pédales (!), je suis en fixation de type Shimano, j'ai opté pour des pédales dites de cyclotourisme, des PD-A600, elles sont parfaites, s'enclenchent et se défont très facilement, et de plus se positionnent toujours du bon coté.
En terme de poids, 286 g la paire, c'est pas si mal.

9) Un compteur Sigma
J'ai pris ce modèle, Sigma 12.12, classique, il a en plus un thermomètre, histoire de voir si il fait vraiment froid, ou pas ... Par contre pas moins de 4 boutons, on s'y perd un peu ! et l'aimant est impossible à accrocher sur un rayon plat, pas sérieux de la part de Sigma ... heureusement que j'en avais un autre en réserve bien adapté pour les rayons plats.

10) Un appui tête
La position est plus allongé et je fatigue un peu ... je sais que dans quelques temps, je n'en aurai plus besoin, mais en attendant, j'ai réutilisé celui de l'Oryx avec une fixation perso en plastique.
C'est l'idéal pour faire la sieste tout en roulant ...

11) Les roues
Les roues sont des Mavics Cross Ride de 26 pouces équipées de pneus Shalbe Durano 28x559.
Peu de temps après les avoir mis en pression, pchouf .... à plat en quelques secondes ! J'ai donc sorti la chambre à air qui effectivement avait un beau trou, mais pas coté pneu, mais coté jante (?) ... après inspection de la jante, j'ai pu m'apercevoir que le fond de jante avait tellement bien épousé la jante sous la pression que le plastique s'était déformé jusqu'a rentrer dans les trous des rayons. La chambre à air ne pouvait que se déchirer à cet endroit .... Fonds de jante à changer, ce n'est pas ce qui coûte le plus cher, mais c'est très dur à mettre en place, j'ai du batailler 3/4 d'heure pour la première (!), après j'avais compris, 1/4 d'heure m'a suffit pour la deuxième !

La remise à neuf est un sacré boulot, j'ai appris beaucoup de chose sur la mécanique vélo, je ne connais pas encore tout, mais presque !

Résultats des courses chez le vélociste
Une paire de pédales 64€
Kit gaines et câbles dérailleurs 30€
Kit gaines et câbles freins 16€
Trois chaînes KMC 36€
Compteur Sigma 20€
Cassette 43€
Galets 18€
... etc

Premières impressions
Je n'avais roulé jusqu'à présent que sur mon Oryx, un 20x26, en pneus de 40 de large, 17 kg à vide, très confortable, mais pas très rapide, idéal pour la randonnée. Celui-ci est plus haut, en 26x26, pneus de 28 de large, roues à rayons plats, un empatement plus long, un poids de 15kg, moins lourd (c'est un point à travailler ...)
Vélo couché Cougar Optima

L'équilibre est un peu différent à cause de la position plus haute et plus allongée. Son empatement plus long le rend moins maniable dans les virages serrés. C'est une question d'habitude, il me faut pratiquer, acquérir de l'expérience, d'ailleurs après plus de 400km je commence à m'y sentir bien à l'aise !

C'est sur la route que ce vélo s'exprime le mieux. Dès que la vitesse prend le dessus, le vélo est stable, agréable, silencieux, il file ! Au compteur cela ce voit aussi, je peux comparer sur les mêmes itinéraires les vitesses que je faisais habituellement avec l'Oryx, il n'y a pas photo, le Cougar va plus vite.
La suspension à air est nettement plus ferme que la suspension à ressort de l'Oryx, elle est très efficace pour toutes les petites aspérités de la route tout en donnant une bonne impression de rigidité au vélo.

Pour l'instant je teste ma machine, j'affine les réglages après chaque sortie, et décide des pièces qu'il y aurai encore à changer ...
Je savoure le coté plus sportif de ce vélo, encore faut-il que le cycliste soit à la hauteur, il me faut donc reprendre l'entrainement avec des sorties régulières.

J'ai la sensation de pouvoir aller plus vite et plus loin, à moi les grands espaces ! .... Alors je réfléchi à des randonnées que je pourrai faire, avec un bagage réduit au strict minimum, sur des distances de 100 à 150 km journalières, nuits en hôtel ou Airbnb ... rdv aux beaux jours ... vivement !
Du coté de Bullion, dans le sud parisien
Suite du 29 Avril
Le protège plateau
J'ai échappé de peu à un accident dont j'aurais pu être responsable (vélo - piéton, c'est le vélo qui est responsable) ... dans un village, juste au moment ou j'arrivais, un piéton a traversé à cet instant sans regarder, un vélo ne faisant aucun bruit ..., j'ai eu juste le temps de crier "Attention !", et je suis passé à quelques centimètres .... et un vélo couché présente à l'avant une proue proéminente (!) avec un plateau et des dents qui pointent et qui peuvent faire mal. Je me suis dit qu'il fallait donc rajouter un élément de sécurité, un protège plateau, certes ce n'est pas une protection miraculeuse, mais ce sera tout de même mieux que rien, et d'ailleurs je crois que cet élément est obligatoire dans les courses.
Hop direction le web, sur Ebay, j'ai trouvé la pièce que je cherchais ... 21€ et port gratuit depuis Taiwan ... je ne sais pas comment il font pour faire des prix pareils !
Bien choisir le nombre de dent du grand plateau (50 dans mon cas), et le diamètre au niveau des fixations (130 mm ici).
Le paquet à mis 11 jours pour arriver à destination.
Vélo couché Cougar Optima protège plateaux
 Le montage ne pose pas de problème particulier, il faut démonter les plateaux, et les remonter avec les vis et entretoises livrées. Les vis cheminées avaient du mal à traverser le grand plateau, il subsistait un imperceptible filet de métal, un léger coup de marteau à résolu le problème.
Vélo couché Cougar Optima protège plateaux
Me voilà rassuré, je suis en règle ! je croise les doigts tout de même pour que ce protège plateau ne serve jamais !

Suite au 10 Août 2017
La poulie de renvoi de chaîne
Sur les vélos -couchés, il y a une pièce très importante, qui n'existe pas sur les vélos droit, c'est la poulie guide-chaîne permettant un déport de la chaîne afin qu'elle puisse passer sous le siège.
Ce petit accessoire n'a l'air de rien, mais c'est une source de soucis sous la forme de bruit ... le bruit de la chaîne qui passe sur la poulie, et à chaque maillon son clac ! et c'est agaçant .... rouler avec un bruit de mitraillette jouet sous les fesses devient vite insupportable !
Mais cela n'arrive que quand cette poulie est usée ou de fabrication légère. C'était mon cas,  une poulie premier prix, il ne lui restait qu'une dent sur deux.
A l'origine le cheminement de la chaîne ressemblait à ceci :

Après avoir bien réfléchi et lu les forums sur le sujet, j'ai opté pour un changement radical, j'ai acheté une nouvelle poulie de marque Terracycles chez Icletta ... une poulie over/under comme sur les vélos-couchés Bachetta.
Je n'ai pas lésiné et j'ai pris le modèle le plus cher, celui à même de me garantir le meilleur rendement et un bruit minimum de préférence inexistant.
J'ai fabriqué le garde chaîne avec une baguette en aluminium, puis effectué le montage en quelques minutes, le Cougar s'accommode parfaitement de ce montage et semble avoir été prévu pour cela ... sauf que le constructeur avait choisi un autre système, moins performant, moins élégant.
Ainsi, le cheminement de la chaîne est très simple, quasi direct, un seul et unique renvoi.


Vite un tour du pâté de maison pour juger du résultat ... j'écoute ... je tends l'oreille ... peut être un léger ronronnement.
Après un tour de 60km, je pense que j'ai gagné en efficacité, le rendement semble meilleur, le petit ronronnement est plus audible dans les côtes quand la force exercée est plus forte.
Je roule avec plus de plaisir et je peux écouter les petits bruits de ma mécanique sans avoir l'impression qu'elle se déglingue en permanence.
Je respire, je vais pouvoir repartir serein et profiter du chant des alouettes sur mon chemin !

Commentaires

Anonyme a dit…
Merci pour tous les renseignements.
J'envisage d'acquérir ce vélo, je suis dans la catégorie "mini gabarit", et je me demande si je ne suis pas en deça de la limite admissible...
Jacques Barbé a dit…
Bonsoir
Pour info je fais 1m65, et donc plutôt dans les petits gabarits !
A priori pas de problème sur ce vélo, à part qu’il faut régler la baume du pédalier à la bonne distance, et ce doit être pour cette raison que j’ai eu quelques problèmes avec le dérailleur avant qui du coup à un peu moins de débattement.
Si vous êtes débutant, attention, il est plus difficile d’accès qu’un vélo en 20x26 comme mon Oryx, ce n’est pas le vélo idéal pour débuter.

Posts les plus consultés de ce blog

En vélo de Paris à la Normandie par les pistes cyclables

En vélo de Bordeaux à Bayonne par les pistes cyclables

Montage du vélo couché