A ma santé

J'avais quelques projets de randonnées pour ce printemps, des envies d'écrire des histoires dans ce blog, et puis voilà, on ne fait pas toujours ce que l'on veut, des aléas peuvent survenir et bousculer vos projets, ce qui m'arriva à mon coeur défendant...
Certes j'ai fait du vélo, mais ce n'est pas tout à fait ce que j'avais prévu, et en plus ce fut un vélo droit !
Test d'effort cardio au centre de réadaptation cardiaque de Bligny

Quelle idée j'ai eu d'aller voir une cardiologue ? bon d'accord, je ne me sentais pas bien ... mais c'est que dans l'heure qui a suivi, je me retrouvais à l'hôpital, branché de partout. Un passage au bloc, puis dans un scanner, résultat, pas grand chose, mais tout de même une petite insuffisance cardiaque dû à un virus qui m'aurait abimé le coeur. Après négociation avec ma cardio, je réussissais à avoir les doses minimum de médicaments en échange d'une réadaptation cardiaque de 4 semaines dans un centre spécialisé.
J'avoue que je n'avais qu'une chose en tête: vais-je pouvoir refaire du vélo et repartir en randonnée cet été ?
Ce stage fut une bonne occasion pour refaire du sport de façon intensive, et surtout, surveillé comme le lait sur le feu par une armée de kinés, infirmières et cardiologues, rien de tel pour savoir où on en est physiquement.
Lors du test je suis monté à 195 w avec une VO2 à 43, la cardiologue tout sourire et qui me disait bravo ! J'ai compris alors que j'étais loin d'être mort et que je pouvais continuer à rêver à mes futures randonnées.
J'étais prêt à partir, quoique un peu perturbé par cet épisode, mais le calendrier n'était plus en phase et la météo exécrable, j'ai donc repoussé mes projets.
En attendant je peaufine mes parcours, je complète ma liste de matériel, et je bois "à ma santé !".

Commentaires

  1. Effectivement les aléas santé ne sont pas toujours très agréables. On se demande toujours d'où nous viennent ces virus qui "nous tombent dessus"... sans crier gare,
    Je vous souhaite un bon rétablissement,
    et une bonne santé,
    Alimenter son corps de produits naturels non transformés est peut-être l'une des clés...

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre message et vos encouragements.
    Ce fut l'occasion de croiser d'autres malades et j'ai pu ainsi relativiser mon affection, bien minime au regard des pathologies de mes collègues d'hôpital.
    Pas de souci je vais bien, et pour les produits naturels, je suis adepte depuis longtemps !
    Portez vous bien.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

En vélo de Paris à la Normandie par les pistes cyclables

En vélo de Bordeaux à Bayonne par les pistes cyclables

Le Cougar mon nouveau vélo couché